Menu Fermer

Le Parlement européen soutient la réduction des émissions de CO2 des poids-lourds

Le Parlement européen soutient la réduction des émissions de CO2 des poids-lourds

  • 20 % des véhicules utilitaires lourds neufs (VLD) seront à émissions nulles ou faibles d’ici 2030 
  • Les constructeurs devront réduire les émissions de 35% à l’échelle de leur flotte 

Le 14 de novembre, le Parlement européen a soutenu les projets visant à réduire les émissions de CO2 des camions d’ici 2030.

Les députés ont adopté un objectif plus élevé (35%) que celui proposé par la Commission européenne (30%) pour les camions neufs afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, avec un objectif intermédiaire de 20% en 2025.

Les constructeurs devront également veiller à ce que les véhicules à émissions nulles ou faibles (qui émettent au moins 50 % d’émissions en moins) représentent 20 % des ventes de véhicules neufs en 2030 et 5 % en 2025.

Avant 2020, la Commission européenne devrait proposer des projets pour un test des émissions de CO2 sur route, en conditions réelles.

Impacts sociaux de la décarbonisation

Les députés reconnaissent qu’une transition socialement acceptable et équilibrée vers une mobilité sans émissions nécessite des changements tout au long de la chaîne de valeur automobile, avec des impacts sociaux négatifs possibles. L’UE devrait donc aider les travailleurs du secteur à acquérir de nouvelles compétences et à se réorienter, en particulier dans les régions et communautés les plus touchées par la transition.

Émissions sur le cycle de vie

Dans un rapport à publier en 2022, la Commission européenne devrait envisager d’évaluer les émissions de CO2 produites par les poids lourds tout au long de leur cycle de vie et proposer, si nécessaire, des obligations de déclaration pour les constructeurs.

Citation

Bas Eickhout (Verts/ALE, NL), rapporteur, a déclaré : « Pour la première fois dans l’histoire européenne, nous réglementons les émissions de CO2 des poids lourds. Le secteur connaît une croissance rapide, de même que ses émissions. Nous sommes convenus de relever l’ambition par rapport à ce que propose la Commission, ce qui est possible avec les technologies existantes. Nous devons également nous préparer à de nouvelles technologies, et c’est pourquoi nous proposons ce mandat à émissions nulles et faibles, afin de pousser le marché vers de nouvelles technologies. »

Prochaines étapes

Par 373 voix pour, 285 voix contre et 16 abstentions, le Parlement a adopté sa position. Les députés vont maintenant entamer des négociations avec le Conseil de ministres.

Contexte général

Les poids lourds sont responsables d’environ un quart des émissions de CO2 du transport routier dans l’UE. En l’absence de nouvelles mesures, on s’attend à ce que leurs émissions augmentent en raison de l’augmentation des volumes de transport routier.
Les poids lourds sont responsables de 27 % des émissions de CO2 du transport routier et de près de 5 % des émissions de gaz à effet de serre dans l’UE (données 2016). Depuis 1990, les émissions des poids lourds ont augmenté de 25 % – principalement en raison d’une augmentation du trafic routier de marchandises – et, en l’absence de nouvelles politiques, elles devraient encore augmenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *