Menu Fermer

Journée internationale des Roms : déclaration de la vice-présidente Jourová, de la commissaire Dalli et du commissaire Várhelyi

Source : https://ec.europa.eu/

À la veille de la Journée internationale des Roms, le 8 avril, la vice-présidente chargée des valeurs et de la transparence, Vĕra Jourová, la commissaire pour l’égalité, Helena Dalli, et le commissaire au voisinage et à l’élargissement, Olivér Várhelyi, ont fait la déclaration suivante:

«À l’occasion de la Journée internationale des Roms, nous célébrons, avec notre plus grande minorité ethnique européenne, la contribution unique apportée par celle-ci à la diversité et au patrimoine européens. Nous commémorons également le 50e anniversaire du premier Congrès mondial des Roms.

De nombreux Roms toutefois sont toujours victimes dans leur vie quotidienne de préjugés, de discriminations, d’antitsiganisme et d’exclusion socio-économique. En outre, la pandémie mondiale a durement touché les communautés roms. Nous devons tout mettre en œuvre pour remédier non seulement à la crise actuelle qui les frappe, mais aussi pour apporter de réels changements sur le terrain.

À cette fin, la Commission européenne a adopté un cadre stratégique ambitieux de l’UE pour les Roms, nouveau plan décennal de soutien à ces derniers pour leur permettre de parvenir à l’égalité dans l’Union européenne et au-delà de ses frontières. Ce cadre comprend des listes détaillées de mesures visant à lutter contre la discrimination et l’antitsiganisme, à faire progresser l’inclusion sociale, à promouvoir la participation des Roms à la société et à garantir l’égalité d’accès à un enseignement général de qualité, à l’emploi, à la santé et au logement dans toute l’Europe.

La recommandation sur l’égalité, l’inclusion et la participation des Roms qui s’appuie sur ce cadre a été adoptée à l’unanimité par les États membres de l’UE. Cela a adressé un signal fort et clair montrant que les États membres sont déterminés à relever les multiples défis auxquels les communautés roms sont confrontées dans l’ensemble de l’UE. Au-delà de l’UE, le cadre stratégique de l’UE pour les Roms joue également un rôle clé dans les négociations d’adhésion avec les Balkans occidentaux.

L’engagement des États membres est essentiel pour obtenir des résultats solides au cours des dix prochaines années. Il reste encore beaucoup à faire en Europe pour parvenir à une véritable égalité des Roms, au respect de la diversité et à la compréhension mutuelle de l’expérience historique. En travaillant ensemble, nous pouvons faire la différence et libérer l’énorme potentiel des Roms au bénéfice tant des Roms eux-mêmes que de l’Europe dans son ensemble.»

Contexte

Les Roms constituent la communauté minoritaire la plus importante d’Europe: ils sont 10 à 12 millions dans l’UE et la région concernée par l’élargissement.

Bien que leur situation se soit améliorée tant dans l’UE que dans la région concernée par l’élargissement, principalement dans le domaine de l’éducation, il reste encore un long chemin à parcourir pour que les Roms bénéficient d’une véritable égalité en Europe. La marginalisation est encore une réalité et, dans leur vie quotidienne, de nombreux Roms continuent d’être confrontés de manière disproportionnée tant à la discrimination et à l’antitsiganisme qu’à l’exclusion socio-économique.

Le nouveau cadre stratégique de l’UE en faveur des Roms représente une contribution directe à la mise en œuvre du plan d’action de l’UE contre le racisme pour la période 2020-2025 , et fait partie de l’engagement de la présidente von der Leyen en faveur d’une Union de l’égalité. L’égalité des Roms a également été abordée lors du premier sommet européen contre le racisme

Le nouveau cadre stratégique de l’UE pour l’égalité, l’inclusion et la participation des Roms s’appuie sur le cadre de l’UE pour les stratégies nationales d’intégration des Roms pour la période allant jusqu’en 2020. Dans le contexte de ce cadre stratégique, la Commission a proposé une recommandation du Conseil visant à soutenir les Roms dans l’UE. Ces deux initiatives sont assorties de listes détaillées de mesures visant à lutter contre la discrimination et l’antitsiganisme, à faire progresser l’inclusion sociale, à promouvoir la participation des Roms à la société et la citoyenneté active et à garantir une réelle égalité d’accès à un enseignement général de qualité, à l’emploi, à la santé et au logement dans toute l’Europe. La recommandation du Conseil a été adoptée par tous les États membres le 12 mars.

Le cadre stratégique est étroitement lié aux travaux de la Commission dans d’autres domaines, à savoir la stratégie relative aux droits des victimes, la stratégie d’égalité entre les hommes et les femmes, le plan d’action de l’UE en faveur des droits de l’homme et de la démocratie , le plan d’action de l’Union européenne pour l’égalité hommes-femmes dans les relations extérieures, ainsi qu’à la mise en œuvre des orientations de l’UE de 2019 relatives à la non-discrimination dans l’action extérieure. Il est également étroitement lié à l’intégration des fonds de l’UE en faveur de l’égalité, de l’inclusion et de la participation des Roms dans le contexte du cadre financier pluriannuel (CFP) 2021-2027 par l’intermédiaire des Fonds structurels et de l’instrument de voisinage, de coopération au développement et de coopération internationale (IVCDCI), ainsi que du plan économique et d’investissement pour les Balkans occidentaux.

Nombre des domaines d’action liés à l’amélioration de l’égalité, de l’inclusion et de la participation des Roms sont avant tout des compétences nationales. Toutefois, l’UE joue un rôle important dans la fourniture d’orientations stratégiques, la coordination des actions des États membres, le suivi de la mise en œuvre et des progrès, l’octroi d’un soutien par l’intermédiaire de fonds de l’UE et la promotion de l’échange des bonnes pratiques. L’UE joue également un rôle tout aussi important dans la promotion de l’égalité, de l’inclusion et de la participation des Roms dans le cadre des négociations d’élargissement de l’UE.

Le Congrès des Roms a été créé en 1971: il a jeté les bases d’un processus d’affirmation collective de la communauté rom autour d’aspirations et de marqueurs d’identité ethnique communs, tels que l’histoire, la culture, la langue, l’adoption du 8 avril comme Journée internationale des Roms, et le drapeau des Roms, pour la population rom.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.