Menu Fermer

Au Parlement à la rentrée : climat, santé publique, avenir de l’Europe

Source : https://www.europarl.europa.eu/ 25-08-2021

Après la pause estivale, les députés travailleront sur de nombreux sujets tels que l’action climatique, la santé publique et les services numériques.

État de l’Union

La rentrée commence par un événement annuel majeur : le débat sur l’état de l’Union. Le 15 septembre, durant la session plénière à Strasbourg, les députés recevront la présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, qui rendra des comptes aux députés tout en faisant le bilan de l’année écoulée. Ursula von der Leyen énoncera également les sujets considérés comme prioritaires par l’exécutif européen pour les 12 prochains mois.

Action climatique

Mi-juillet, la Commission européenne a présenté un paquet d’initiatives relatives au Pacte vert européen. Leur objectif est de parvenir à une réduction de 55 % (par rapport aux niveaux de 1990) des gaz à effet de serre d’ici 2030.

Le Parlement se prononcera sur diverses propositions allant de mesures visant à accélérer le développement d’une infrastructure pour les carburants alternatifs à l’introduction d’une nouvelle taxe carbone sur les importations.

Préparation aux crises sanitaires

La pandémie de coronavirus a mis en évidence la nécessité pour les pays de l’Union européenne de travailler ensemble pour trouver des solutions aux crises.

Le Parlement a arrêté sa position de négociation concernant le renforcement du mandat de l‘Agence européenne des médicaments (EMA) et communiquera en septembre sa position sur deux autres questions : le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies et l’amélioration de la préparation face aux menaces sanitaires transfrontalières. Suite à cela, les députés européens s’entretiendront avec les gouvernements de l’UE pour négocier des accords.

Conférence sur l’avenir de l’Europe

Les députés participeront activement à la Conférence sur l’avenir de l’Europe, dont l’objectif est de faire ressortir de réelles propositions de changement dans l’UE basées sur les idées des citoyens. Au total, 108 députés européens sont membres de la Plénière de la Conférence, qui se réunira à nouveau les 22 et 23 octobre.

Politique agricole

Fin juin, les députés européens et les gouvernements de l’UE sont parvenus à un accord sur la politique agricole commune (PAC) pour 2023-2027. Les financements européens soutiendront le « verdissement » de l’agriculture, aideront à préserver la biodiversité et prêteront main forte aux petites exploitations et aux jeunes agriculteurs. La plénière devrait se prononcer sur les nouvelles règles fin 2021.

Services numériques

La commission du marché intérieur travaille sur la législation sur les services numériques et la législation sur les marchés numériques, qui visent à réglementer les grandes plateformes et à créer des espaces numériques plus sûrs dans lesquels les droits fondamentaux des utilisateurs sont protégés. Les députés européens devraient se prononcer durant la session plénière de décembre.

Il est également question de prolonger les règles en matière d’itinérance de 10 ans d’ici 2022. Depuis 2017, la suppression des frais d’itinérance garantit que, dans l’Union européenne, les utilisateurs peuvent appeler, envoyer des SMS ou surfer sur Internet à l’étranger au même tarif que dans leur pays d’origine.

De plus, l’objectif est d’abaisser le plafond des prix que les opérateurs se facturent mutuellement lorsque les consommateurs utilisent leurs réseaux.

Salaire minimum et transparence salariale

Cet automne, la commission de l’emploi votera sur des propositions visant à garantir un salaire minimum adéquat dans toute l’Union européenne.

Une proposition distincte sur la transparence des salaires permettra aux travailleurs de demander des informations anonymes à leurs entreprises sur le salaire de leurs collègues. L’objectif est de réduire les discriminations sur le lieu de travail et de combler l’écart de rémunération entre les hommes et les femmes.

Contrôle des plans de relance et état de droit

En plus de son travail législatif, le Parlement européen continuera d’examiner les travaux de la Commission sur le plan de relance. Pour ce faire, il continuera d’organiser régulièrement des réunions consacrées à l’avancement des plans de relance nationaux avec le vice-président exécutif de la Commission, Valdis Dombrovskis, et avec le commissaire européen à l’Économie, Paolo Gentiloni.

Le Parlement surveille également de près la façon dont la Commission européenne protège les valeurs et les principes fondateurs européens. Il a récemment appelé la Commission à mettre rapidement en œuvre le règlement sur la conditionnalité liée à l’état de droit, annonçant même son intention de porter l’affaire devant la Cour européenne de justice si l’institution ne prenait aucune mesure contre les violations envers l’état de droit dans certains pays de l’UE.

Commissions d’enquête et spéciales

Plusieurs commissions parlementaires provisoires adopteront leurs recommandations durant le second semestre. Parmi celles-ci :

Prix ​​Sakharov

En décembre, le Parlement européen décernera le prix Sakharov pour la liberté de l’esprit, qui honore défenseurs des droits de l’Homme et de la démocratie à travers le monde. L’année dernière, le prix a été remis à l’opposition démocratique en Biélorussie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.