Avr 28

Les institutions de l’UE ouvrent leurs portes !

Pour célébrer la Journée de l’Europe, les institutions de l’Union européenne ouvrent leurs portes au public le 6 mai à Bruxelles, les 13 et 14 mai à Luxembourg et le 14 mai à Strasbourg.

Les bureaux locaux de l’Union en Europe et dans le monde organisent un éventail d’activités et de manifestations pour tous les âges.

Chaque année, des milliers de personnes participent à des visites, des débats, des concerts et d’autres événements lors de cette journée destinée à mieux faire connaître l’Union européenne.

openday_logo

Le 6 mai 2017, de 10h00 à 18h00

En savoir plus sur les activités à Bruxelles

Les 13 et 14 mai 2017, de 10h00 à 18h00, En savoir plus sur les activités à Luxembourg

Le 14 mai 2017, de 10h00 à 18h00, En savoir plus sur les activités à Strasbourg

Avr 24

Auch fête l’Europe

thumbnail of Fete de leurope 017_2 (004)

Cliquez sur l’image pour afficher le programme

Dans le cadre du Joli Mois de l’Europe, la ville d’Auch et les associations partenaires vous invitent aux célébrations de la Fête de l’Europe! Du 28 avril au 9 mai 2017, de nombreuses animations vous seront proposées à destination des petits comme des grands!

L’association des Amis Italo-Gascons, l’AJAVE, L’Atelier des Berges du Gers, l’association Auch-Memmingen, le Service Éducation de l’enfance à la jeunesse, IMAJ et le CIED Auch-Gascogne ont collaboré pour vous offrir des événements variés, festifs et ludiques pour mieux découvrir la richesse européenne.

 

Au menu:

Du 29 avril au 8 mai : Village italien

29 avril : Conférence sur Michel de Cervantes

29 avril : Danses et Tapas

Du 2 au 24 mai et du 6 au 30 juin : Expositions arts plastiques

2 mai : repas de gala

3 mai : spectacle musical pour les enfants

4 mai : Conférence-débat sur l’Europe

6 mai : jeu de piste en famille

6 mai : Comédie italienne

Du 8 au 13 mai : Portes ouvertes du Centre Information Europe Direct

9 mai : Journée d’information sur la Mobilité

Avr 21

Allo t’es où ? A Prague ?? Je raccroche !

Suppression des frais d’itinérance pour les voyageurs dans l’UE en 2017C9tKxD2XoAA0G9S

Comment fonctionne l’itinérance dans l’UE?

Lorsque vous vous rendez à l’étranger et que vous téléphonez, envoyez des SMS ou naviguez sur Internet en utilisant votre téléphone portable ou un autre appareil mobile muni d’une carte SIM de votre pays, c’est de l’itinérance. L’opérateur de votre pays rémunère l’opérateur du pays étranger pour l’utilisation de son réseau. Les prix que se facturent les opérateurs sont appelés tarifs de gros de l’itinérance. Ils représentent, pour l’opérateur du pays du consommateur, un coût qui sera répercuté sur la facture de ce dernier.

Quels sont les différents tarifs nationaux des services mobiles dans l’UE?

Les Européens ont des habitudes différentes quand ils voyagent dans l’UE et, selon les pays visités, les réseaux sont différents. Une récente étude de la Commission européenne montre également que les offres de détail varient selon les États membres. Par exemple, en 2016, la fourchette de prix des forfaits mensuels les moins coûteux comprenant 1 Go de données, 600 minutes d’appels et 225 SMS allait de 60 € en Hongrie à 8 € en Estonie (hors TVA et subvention smartphone).

L’action de l’UE contre les frais d’itinérance

À partir du 15 juin 2017, quand vous utiliserez votre appareil mobile alors que vous êtes en déplacement dans l’UE, vous paierez le même prix que quand vous vous trouvez dans votre pays. Vous bénéficierez donc de l’itinérance aux tarifs nationaux, sous réserve des politiques d’utilisation raisonnable appliquées par les opérateurs. Par exemple, si vous avez, dans votre pays, un forfait mensuel comprenant un certain nombre de minutes d’appel et de SMS et un certain volume de données, tous les appels émis, les SMS envoyés et les données consommées lorsque vous vous rendrez dans un autre pays de l’UE seront déduits de ce forfait comme si vous étiez chez vous, sans frais supplémentaires.

Plus d’infos sur le site de la commission.

Avr 18

Move2Learn, Learn2Move, la nouvelle initiative pour les 30ans Erasmus+

On vous parlait de l’idée du Parlement d’offrir un Pass Interrail à tous les européen à leur 18ème anniversaire. Si finalement, cette idée a été revu à la baisse (sur la base d’un concours, la Commission offrira des bons de voyage sur les transports publics), l’initiative «Move2Learn, Learn2Move» fait suite cette résolution. Elle s’inspire de cette philosophie tout en s’assurant de conserver une dimension éducative et en tenant compte des contraintes organisationnelles et budgétaires actuelles. On vous explique…

move2learn_learn2move

«Move2Learn, Learn2Move» est une initiative ponctuelle lancée par la Commission européenne à l’occasion du 30e anniversaire du programme «Erasmus+» pour l’éducation et la formation, la jeunesse et le sport. Son objectif est de permettre aux jeunes ayant participé à un projet d’apprentissage de se rendre dans un autre pays d’Europe, seuls ou avec leur classe.

Développer ses compétences pro, découvrir une autre culture et un savoir-faire différent, l’initiative souhaite promouvoir la mobilité des jeunes mais il s’agit aussi de sensibiliser les jeunes au changement climatique et notamment leur empreinte carbone. Ainsi les jeunes devront trouver le moyen de transport qui répondra et alliera les critères suivants : budget, émissions de CO2, durée du voyage et longueur du séjour sur place. Chaque élève recevra un titre de transport d’une valeur de 350 EUR. Ce montant pourra cependant s’élever à 530 EUR dans trois cas spécifiques.

Dans un premier temps, 5 000 participants seront sélectionnés. 2 000 autres pourraient aussi en bénéficier, en fonction du prix des billets et du nombre de lauréats initiaux qui choisiront de voyager, parmi les 5 000 premiers sélectionnés. Si certains lauréats n’ont pas utilisé toute la somme qui leur était allouée, d’autres pourront en bénéficier. De plus, certains transporteurs se sont alliés à cette initiative en offrant des réductions pour augmenter le nombre de bénéficiaires.

move2learn-web-somedia-1024x512

L’initiative Learn2Move, Move2Learn sera uniquement accessible aux élèves participant au réseau eTwinning qui permet aux enseignants et aux élèves d’Europe d’élaborer ensemble des projets par l’intermédiaire d’une plateforme en ligne. Ce réseau fournit une structure déjà bien établie offrant un accès aux jeunes et apportant les capacités et ressources nécessaires pour mener un processus de sélection transparent et équitable. Il est présent dans tous les États membres et comprend un large éventail d’établissements, dont des écoles techniques, des centres de formation professionnelle ou des écoles dans des zones défavorisées.

L’appel à candidatures a été ouvert sur le réseau eTwinning le 20 mars, avec le 30 juin comme date limite. La sélection des participants débutera ensuite et devrait être terminée en août 2017. Les lauréats auront alors jusqu’au 31 décembre 2018 pour utiliser leur bourse et voyager.

 

En savoir + http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-17-650_en.htm

 

Avr 14

Brexit : L’application de l’article 50 du traité sur l’Union européenne

Le 23 juin, les Britanniques se sont prononcés à 51,9% pour le Brexit, le retrait du pays de l’Union européenne.

Le 29 mars a marqué le lancement officiel du divorce du Royaume-Uni avec l’Union européenne (UE). Le gouvernement britannique de Theresa May a ainsi activé l’article 50 du traité de Lisbonne.

Quelles sont les prochaines étapes ? Cette infographie résume la procédure prévue par l’article 50

infographie_article_50

Avr 14

Le débat citoyen « Parlons d’Europe »

Nos homologues du Centre d’information Europe direct Pyrénées Languedoc Roussillon, avec le soutien de la Représentation en France de la Commission européenne et du Conseil départemental de l’Aude, a organisé à Carcassonne le vendredi 24 mars dernier un dialogue citoyen sur l’avenir de l’Europe : « 60 ans après le traité de Rome, quelle Europe voulons-nous pour demain ? »

Quatre grandes questions étaient à l’ordre du jour et ont été traitées par ordre de priorité après un vote des participants
• L’Europe, le Brexit et le reste du monde…
• Vers une harmonisation fiscale et sociale ?
• Qu’attend la jeunesse ?
• Quelle agriculture demain ?

Plus de 100 personnes ont ainsi participé à un échange direct et sans tabous autour d’Isabelle Jégouzo, chef de la Représentation en France de la Commission européenne, André Viola, président du Conseil départemental de l’Aude et membre du Comité des régions et Eric Andrieu, député européen du Grand Sud Ouest.

Le dialogue continue !
La liste des prochains débats organisés par les Centres d’information Europe Direct est sur : ec.europa.eu/france
N’hésitez pas à nous contacter : Centre d’information Europe Direct Pyrénées Languedoc Roussillon
Tel : 04 68 05 38 84 / Mail : contact@europe-direct.fr
Web : www.europedirectplr.fr / Twitter : @EUROPEDIRECTPLR / Facebook : EuropeDirectPyreneesLR

Avr 14

Europe 1957-2017

Pour célébrer le 60ème anniversaire des Traités de Rome, présentation du mini documentaire :
Europe 1957-2017: 60 ans de paix, de démocratie et de solidarité.

Il y a soixante ans à Rome, les fondements ont été posés pour l’Europe que nous connaissons aujourd’hui,
inaugurant la plus longue période de paix dans l’histoire en Europe. Les traités de Rome ont établi
un marché commun où les personnes, les biens, les services et les capitaux peuvent se déplacer librement
et créer les conditions de la prospérité et de la stabilité pour les citoyens européens.

Avr 14

EU60 en 60 secondes

Afin de célébrer le 60eme anniversaire du traité de Rome, la commission partage ce clip de 60 secondes qui reprend les principales réalisations et événements historiques de l’Union européenne depuis la signature du Traité.

EU 60 en 60 secondes

Mar 24

Mini-dossier : Célébrations du 60e anniversaire des traités de Rome

logo_banner_frIl y a 60 ans, à Rome, six pays européens décidaient de jeter les bases de la Communauté économique européenne, venant consolider les liens déjà crées par la Communauté européenne du charbon et de l’acier qui marqua le début de la plus longue période de paix dans l’histoire de l’Europe. « Décidés à assurer par une action commune le progrès économique et social de leurs pays » avec comme « but essentiel l’amélioration constante des conditions de vie et d’emploi de leurs peuples », les Six furent rejoints au fil des années par 22 autres États pour former l’Union européenne que l’on connaît aujourd’hui.

C’est de nouveau à Rome et, cette fois, à vingt-sept suite au référendum britannique, que les dirigeants européens se retrouveront pour adopter une déclaration sur l’avenir de l’Union européenne.  La Commission européenne a contribué à cette réflexion en proposant un livre blanc (lien vers l’article) présentant cinq scénarios pour l’avenir de l’Europe d’ici 2025.

De nombreux événements et célébrations auront également lieu en France, dont certains plus spécifiquement portés par la Représentation de la Commission européenne et ses partenaires.

Mar 24

60 ans de projets, 60 belles histoires d’Europe !

Pour mieux faire connaître l’Europe en action en France, avec un impact direct dans la vie quotidienne des Français, retrouvez une sélection exclusive de projets :

 60 ans : 60 belles histoires 

 

Chacune des 60 belles histoires présentées a pu voir le jour grâce à :

– des financements européens, pour soutenir l’emploi, la croissance, l’agriculture…

– des politiques européennes, par exemple dans le domaine de l’environnement, de la pêche, de la protection des citoyens..

Et souvent grâce à la combinaison des deux!

Contexte :60pic

L’Union européenne finance chaque année des dizaines de milliers de réalisations en France soit environ une toutes les trois minutes.

A l’occasion des célébrations des 60 ans de la signature des Traités de Rome, ce  samedi 25 mars 2017,  les autorités françaises et européennes publient ces 60 belles histoires préparées en coopération sur le site Toute l’Europe, partenaire du projet.

Ces histoires éclairent la valeur ajoutée de l’action européenne dans les territoires. L’Union agit souvent en créant un effet de levier pour les financements, en permettant des économies d’échelle, en promouvant les réseaux et la coopération européennes, ou encore en donnant un cadre ou des objectifs communs et en soutenant l’action locale qui va dans ce sens.

Articles plus anciens «