Menu Fermer

COP 21: une occasion historique d’éviter des changements climatiques dangereux

visuel2_twitter_logosLa Commission européenne a présenté  sa position et ses objectifs dans la perspective de la conférence des Nations unies sur les changements climatiques qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre prochains.

Le président de la Commission, M. Juncker, et le commissaire chargé de l’action pour le climat et de l’énergie, M. Arias Cañete, participeront à la conférence, aux côtés d’autres dirigeants mondiaux.

La Commission européenne a insisté aujourd’hui sur l’importance cruciale de parvenir à un accord mondial sur le climat qui soit équitable, ambitieux et juridiquement contraignant, lors de la conférence des Nations unies sur les changements climatiques qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre. L’Union européenne s’emploiera à parvenir à un accord global, durable et dynamique, qui accélèrera la transition au niveau mondial vers des économies à faible intensité de carbone et résilientes au changement climatique. Cela permettra non seulement d’enrayer les changements climatiques et de renforcer les efforts de la société pour s’adapter à leurs effets, mais également de soutenir une croissance économique à long terme et un développement durable dans l’Union et dans le monde.

Position de l’Union

L’augmentation de la température moyenne de la Terre doit être maintenue en dessous de 2 °C par rapport aux niveaux de l’ère préindustrielle si l’on veut éviter les conséquences les plus délétères du changement climatique. Pour l’Union, le nouvel accord doit clairement démontrer la volonté des gouvernements de réduire suffisamment les émissions pour contenir l’élévation de la température en deçà de la limite convenue, d’ici la fin du siècle. Pour l’Union, un accord crédible doit comprendre:

  1. une approche globale visant un objectif à long terme, signe pour les parties prenantes, notamment les entreprises, les investisseurs et le grand public, d’une volonté réelle de transition vers une économie à faible intensité de carbone;
  2. un mécanisme permettant de réexaminer régulièrement le niveau d’ambition collective et, le cas échéant, de l’augmenter;
  3. un système stable assurant la transparence et la responsabilisation, afin que les parties à la conférence et les autres parties prenantes puissent raisonnablement espérer que les promesses seront tenues.

Plus d’infos sur Page web de la COP21

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.