Menu Fermer

Les aides financières pour une mobilité internationale

Quelques informations générales sur les aides financières

Tout d’abord, les aides sont fortement liées au cadre dans lequel vous allez partir. Partir dans le cadre d’un programme ou en individuel ne permet pas d’accéder aux mêmes aides.

Vous devez passer souvent par votre établissement car c’est lui qui gère certains dispositifs et il met en place ses critères spécifiques pour répartir son quota de bourses. Certaines aides financières sont liées à des programmes qui ne peuvent être sollicités que par votre établissement.

Les critères des collectivités territoriales varient d’une région à l’autre (critères sociaux, foyer fiscal, …) et les changements politiques modifient régulièrement l’offre financière.

Peu d’aides sont accordées aux lycéens. Elles visent davantage les étudiants du supérieur.

Peu d’aides aussi sont attribuées pour les départs en séjours linguistiques. Pour cause, ce sont des solutions assez coûteuses.

Attention, sachez que la participation à un programme quel qu’il soit n’entraîne pas forcément l’obtention d’une bourse

                                                          Les bourses Erasmus

Aide à la mobilité

Les bourses Erasmus sont des aides financières attribuées pour les séjours d’études en Europe dans le cadre du programme Erasmus+. Et ce, que vous partiez en stage ou pour la poursuite d’études.

L’avantage de partir dans le cadre du programme Erasmus + est double : les frais d’inscription à régler sont ceux de votre établissement d’origine (les établissements français ont des frais d’inscription bien moins élevés que ceux d’autres pays) et vous pouvez recevoir une bourse d’aide à la mobilité.

Les conditions sont fixées par les établissements eux-mêmes et l’attribution n’est pas automatique. Le montant est fixé entre 100 et 450 euros/mois. A cela s’ajoute un forfait voyage variable en fonction de la destination. Renseignez-vous auprès du service des relations internationales de votre établissement.

Astuce : faites votre demande de bourse bien en amont de votre départ : entre six et douze mois.

Bonne nouvelle, la bourse Erasmus + est cumulable avec d’autres aides ! Attention, tout de même vous ne pouvez recevoir maximum que deux bourses Erasmus au cours de votre cursus : une pour études et l’autre pour stage.

Retrouvez plus de renseignements sur les bourses sur le site du service public !

Les bourses nationales

Il s’agit des bourses versées par le Ministère de l’Education Nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche. C’est une aide à la mobilité internationale, complémentaire à la bourse du CROUS. Renseignez-vous donc en premier lieu auprès du service des relations internationales de votre établissement.

La bourse s’élève à environ 400 Euros. Les bénéficiaires sont des étudiants boursiers qui souhaitent suivre une formation supérieure ou un stage de 2 à 9 mois à l’étranger dans le cadre de leur cursus d’étude et qui en font la demande dans le Dossier Social de l’Etudiant (DSE) au CROUS. Pour y avoir droit, vous devez en faire la demande dans le Dossier Social de l’Etudiant au CROUS sur le site www.etudiant.gouv.fr

Les étudiants boursiers sur critères sociaux partant en dehors d’un programme d’échanges dans un des Etats membres du Conseil de l’Europe peuvent continuer à bénéficier de leur bourse de l’enseignement supérieur sur critères sociaux. Il faut en revanche que la formation et l’établissement choisis par le candidat soient habilités et qu’il y ait une progression dans les études.

Bourses scolaires

J5

Il s’agit ici de bourses versées par le Ministère des Affaires étrangères. Elles sont attribuées sous conditions de ressources et réservées aux élèves français résidant à l’étranger et inscrits dans un établissement d’enseignement français. L’agence pour l’enseignement français à l’étranger peut vous aider.

Bourses d’études

Ce programme s’adresse aux étudiants français en Master souhaitant poursuivre leur formation à l’étranger au sein du collège d’Europe à Bruges en Belgique ou à Natolin en Pologne. Pour en savoir plus sur ces aides financières, vous pouvez vous rendre sur le site : www.diplomatie.gouv.fr.
Il existe aussi des bourses allouées par certains ministères comme le ministère de l’agricultureagriculture.gouv.fr
N’hésitez pas aussi à visiter le portail national pour vivre une expérience à l’étranger: decouvrirlemonde.jeunes.gouv.fr


Ainsi que le site du Ministère de la ville, de la Jeunesse et des sports:  www.jeunes.gouv.fr

Sachez que si certaines bourses et aides sont cumulables, ce n’est pas le cas de toutes.

Autre possibilité : le passeport mobilité. Financé par le Ministère d’Outre-mer, il permet, sous conditions de ressources, la prise en charge d’un voyage aller-retour par année universitaire pour les étudiants originaires d’outre-mer qui suivent des études en métropole, outre- mer ou dans l’Union Européenne, dans une filière inexistante ou saturée localement. Plus d’informations sur www.ladom.fr.

Les bourses privées

Enfin, sachez qu’il existe des possibilités d’obtenir une bourse privée en fonction de votre projet d’études à l’étranger et en lien avec la nature et les objectifs du donateur. Recherchez donc mécènes, sponsors et pensez au crowfunding !

A titre d’exemple, l’OFAJ peut vous venir financièrement en aide en ce qui concerne les séjours linguistiques, professionnels ou encore universitaires. Parmi les bourses proposées : des bourses de voyage “Destination Allemagne”, des bourses de séjours linguistiques (Programme Sauzay, Programme Voltaire), des bourses de cours de langue, des bourses de séjours professionnels (traducteurs littéraires, journalistes, métiers de l’édition, de jobs d’été, etc.), ou encore des bourses pour les étudiants. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de l’OFAJ.

Il en est de même avec la Fondation de France ou encore la bourse Zellidja.

Pour en savoir plus :

Des aides financières selon les pays

Plusieurs bourses peuvent vous être attribuées selon le pays dans lequel vous vous rendez :

  • Le programme des bourses« de Londres » offre à des lycéens la possibilité de passer une année scolaire dans l’un des six établissements français de l’étranger. Ces établissement se situent à Londres, Vienne, Munich, Barcelone, Madrid et Dublin. Plus d’informations sur eduscol.education.fr/ ;
  • Le British Council propose également des aides sous certaines conditions assez précises. Consultez le site www.britishcouncil.fr/etudier/bourses ;
  • Il existe aussi des bourses pour les étudiants qui souhaitent étudier au Canada. Rendez-vous sur le site www.scholarships-bourses.gc.ca/ pour en apprendre davantage ;
  • Pour les Etats-Unis, rensez-vous sur www.fulbright-france.org ;
  • Enfin, si l’Allemagne vous attire, vous trouverez des informations sur les bourses d’étude de l’OFAJ sur le site april-international.com/.

Consultez notre rubrique ”Trouvez votre destination” pour obtenir de plus amples informations sur votre pays d’accueil et les bourses mises en place par celui-ci pour les étrangers en mobilité internationale !

Alors n’attendez plus ! Faites vos demandes de bourses et aides complémentaires et le monde s’offrira à vous !

SOURCE: CRIJ Cote d’Azur ( https://www.mouvpaca.fr/preparer-son-depart-etre-accompagne-organiser-son-retour/les-aides-financieres-pour-une-mobilite-internationale/ )

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.