Menu Fermer

Les apprentis ont enfin leur Erasmus

Erasmus n’est plus seulement pour les étudiants ! 30 ans après sa création, le programme continue de grandir en expérimentant cette année un programme destiné aux apprentis.

 

Ce programme « leur donne la même possibilité de mobilité que des jeunes issus des milieux académiques. ». Martin Schulz

En octobre 2016, 145 apprentis européens, dont 75 Français, ont profité de ce projet expérimental en partant se former dans un des 33 centres de formation répartis dans 12 pays de l’UE. Auparavant Erasmus ne leurs proposait que des séjours de courte durée (2 ou 3 semaines seulement) alors que les étudiants pouvaient faire un séjour Erasmus de 2 à 12 mois. Une injustice maintenant corrigée grâce à l’initiative de Jean Arthuis, eurodéputé français et président de la Commission des budgets.

C’est l’association Euro App’ qui est en charge du projet, elle doit aider les apprentis dans leurs démarches. Le programme a pour but d’expérimenter pour ensuite créer le cadre juridique adéquat : pour le moment il n’existe pas encore de contrat d’apprenti européen, de procédure commune, de grille de rémunération généralisée… L’association a également mis en place une plateforme réunissant plusieurs acteurs tels que les politiques, les organismes ou institutions ainsi qu’une documentation susceptibles d’aider au projet de mobilité.

Financé par la Commission européenne, l’association dispose de 782 000€ cette année pour financer la formation des apprentis, le soutien linguistique et palier la différence de coût de la sécurité sociale. De plus les apprentis pourront bénéficier d’une bourse Erasmus identique à celles des étudiants.

 

Erasmus, une valorisation pour tous.

 

Un séjour à l’étranger est un atout dans le monde du travail. Il permet de découvrir de nouvelles méthodes de travail mais aussi de se professionnaliser à l’international. C’est également un atout personnel car il permet une plus grande d’autonomie, plus de confiance en soi ou encore de développer une ouverture d’esprit.

L’apprenti devenant un représentant du modèle français, la formation à l’étranger est également un atout pour les entreprises. Cela lui permet d’avoir une ouverture au marché européen,  d’offrir une qualification à l’international de leurs employés et donc d’être plus attractive.

 

Le succès est nécessaire pour que le projet devienne un véritable programme Erasmus+, cependant selon Jean Arthuis « un second appel à candidatures sera lancé dans les prochains mois, avec pour objectif de mobiliser encore plus de candidats ». Alors venez participer à ce projet !

 

Pour en savoir plus : http://www.euroapprenticeship.eu/fr/accueil.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.