Menu Fermer

Rejoignez le Corps Européen de la Solidarité !!

ces

C’est quoi ?

Le Corps Européen de la Solidarité donne aux jeunes l’opportunité d’être utile à la société tout en acquérant de nouvelles compétences appréciables pour leur insertion professionnelle. Ils pourront ainsi choisir leur statut : volontaire, apprenti, stagiaire ou même employé ; et participer à une activité de solidarité dans divers domaines : Citoyenneté et participation démocratique ; Environnement et protection de la nature ; Santé et bien-être ; Éducation et formation ; Emploi et esprit d’entreprise ; Créativité et culture ; Éducation physique/sport ; Assistance et protection sociales ; Accueil et intégration des réfugiés et des migrants ; Prévention des catastrophes et reconstruction.

Comment ça marche ?

Tous les jeunes européens entre 18 et 30 ans peuvent participer. Pour cela, rien de plus simple : s’inscrire sur le site www.europa.eu/solidarity-corps. Les organisations pourront ainsi rechercher des candidats pour leurs projets. (Les participants sont libres de refuser toute offre faite par une organisation). Les missions peuvent être proposées dans les 28 États membres de l’UE, et des pays partenaires pourront intégrer le projet dans le futur. Les missions dureront entre deux mois et un an (pour un emploi, la durée minimale est de quatre mois) et se dérouleront au sein d’une organisation exerçant des activités de solidarité qui devra adhérer à la charte.

Les avantages :

  • Pour le volontariat, les frais de voyage, de logement, de nourriture et d’assurance sont couverts, de l’argent de poche est également offert (comme pour un SVE)
  • Pour les activités professionnelles, une participation financière est prévue pour les frais de voyage, d’hébergement ainsi qu’une indemnité de retour. La rémunération se fera en fonction de la législation du pays d’accueil.

Cette action répond à plusieurs objectifs : lutter contre le chômage chez les jeunes et leur faire acquérir de nouvelles compétences, mais également aider les organisations impliquées à faire face aux crises toujours plus nombreuses et enfin, rassembler autour d’une valeur fondamentale européenne, la solidarité qui, selon Juncker, a « toujours été l’essence même de l’Union européenne. »

Lutter contre le chômage des jeunes

Le Corps Européen de Solidarité n’est qu’une des nombreuses actions mises en place par l’Union européenne. Lors de son discours à l’occasion du sommet de Bratislava, le 16 septembre dernier, Jean-Claude Juncker avait déclaré « nous tendrons la main aux régions et aux jeunes qui en ont le plus besoin. » Cette déclaration montre la volonté de l’UE de continuer à lutter contre le taux de chômage chez les jeunes européens. En effet, il y a trois ans l’UE a développé la Garantie pour la Jeunesse et l’initiative pour l’emploi des jeunes  qui ont contribué à diminuer le nombre de jeunes au chômage (depuis 2013, 1.6 million en moins tandis que celui des jeunes qui ne travaillent pas ou qui ne suivent ni d’études ni de formation a diminué de 900 000). Pour poursuivre cette initiative dans toute l’Europe et aider un million de jeunes de plus d’ici à 2020, la Commission a proposé d’injecter 2 milliards supplémentaires. Enfin, le programme Erasmus + s’ouvre aux apprentis avec Erasmus Pro qui leur permettra de réaliser des stages de longue durée en entreprise à l’étranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.